Crédit immobilier : le HSCF assouplit ses recommandations !

Bonne nouvelle pour les emprunteurs ! Ce 17 décembre 2020, Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a ajusté ses recommandations concernant l’octroi des crédits immobiliers.

Rappelons que le 12 décembre 2019, le HCSF avait demandé aux banques de réduire les risques sur les crédits immobiliers.

En outre :

✅ Le taux d’effort maximal des emprunteurs passe de 33 à 35 %. Ce qui va, d’une part, faire respirer les primo-accédants, d’autre part remonter le moral des investisseurs pour le locatif.

✅ La durée d’emprunt maximale reste plafonnée à 25 ans, mais elle tient compte désormais des différés de remboursement (de 2 ans maximum) liés notamment à la VEFA ou à la réhabilitation. Un crédit pourra ainsi durer 27 ans maximum.

✅ La marge de flexibilité, pour les nouveaux prêts qui dérogent à ces recommandations, est portée de 15 % à 20 %. Elle cible davantage la primo-accession.


L’avis de l’expert, Eric DEBESE, Fondateur du label Made In Courtage

« Nous pouvons saluer cet assouplissement de la part du HCSF, même léger, tant attendu par les professionnels de la chaîne de valeur liée à l’immobilier. 
Toutefois, les conseils d’un courtier en crédit immobilier sont plus que jamais nécessaires pour optimiser la présentation du projet d’acquisition aux établissements bancaires : en effet, de nombreux paramètres sont à prendre en compte dans la constitution d’un dossier de prêt et ces aménagements proposés par le HCSF ne vont pas résoudre toutes les problématiques actuelles liées à l’accès au crédit immobilier. L’apport personnel, le fonctionnement des comptes, l’épargne résiduelle… autant d’éléments que le courtier prendra en compte pour présenter le projet et obtenir les conditions de financement les plus adaptées à la situation de ses clients. » 

Tags: